Colloque international sur le leadership

Table ronde : Un regard masculin

David Foenkinos et Metin Arditi propos recueillis par Guila Clara Kessous

Visiteur coloque international du leadership 2020

Biographie David Foenkinos

David Foenkinos est un romancier, dramaturge, scénariste et réalisateur français.

À 16 ans, il est victime d’une infection de la plèvre, une maladie cardiaque rarissime pour un adolescent. Opéré d’urgence, il passe plusieurs mois à l’hôpital. Il étudie les lettres à la Sorbonne et parallèlement la musique dans une école de jazz, ce qui l’amène au métier de professeur de guitare.

Après avoir vainement essayé de monter un groupe de musique, il décide de se tourner vers l’écriture. Après une poignée de manuscrits ratés, il trouve son style, publie son premier roman « Inversion de l’idiotie: de l’influence de deux Polonais », refusé par tous les éditeurs contactés sauf Gallimard qui le publie en 2002, avec lequel il obtient le prix François-Mauriac.

« Le Potentiel érotique de ma Femme » lui assura un certain succès commercial et le prix Roger Nimier en 2004. À la rentrée littéraire 2007, il publie « Qui se souvient de David Foenkinos? » où il questionne justement l’arrêt brutal de sa notoriété et la chute de ses ventes. Il obtient le Prix du jury Jean Giono.

En 2009, il publie « La Délicatesse », qui constitue le véritable tournant de sa carrière. Le livre est encensé par la critique et se retrouve sur toutes les listes des grands prix littéraires : Renaudot, Goncourt, Fémina, Médicis et Interallié. Il obtiendra au total dix prix et deviendra un phénomène de vente avec l’édition Folio, qui dépassera le million d’exemplaires. Le livre est ensuite traduit dans le monde entier.

À la rentrée littéraire 2014, il publie « Charlotte », dans lequel il rend un hommage personnel à l’artiste Charlotte Salomon, assassinée en 1943 à Auschwitz et qui obtient le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens. En 2015, une version illustrée d’une cinquantaine de gouaches de Charlotte Salomon et d’une dizaine de photographies représentant Charlotte et ses proches est éditée chez Gallimard.

En 2016, il change de ton et revient avec un roman satirique bâti comme un polar littéraire, intitulé « Le Mystère Henri Pick ».

Quatre de ses romans ont été adaptés au cinéma : « La Délicatesse » ( 2009 ) en 2011, « Les Souvenirs » (2011) en 2014, « Je vais mieux » (2013) en 2018 et  » Le Mystère Henri Pick » (2016) en 2019.

Parallèlement à son écriture romanesque, David Foenkinos travaille de temps en temps sur des scénarios de cinéma (« Jalouse », « Lola et ses frères » et « Mon inconnue » en 2017). En 2011, avec son frère Stéphane, il co-réalise le film « La Délicatesse », adaptation

Biographie Metin Arditi

Né à Ankara, Metin Arditi grandit en Suisse au bord du lac Léman, à Paudex, commune vaudoise où ses parents le placent en internat à l’âge de 7 ans et où il passe son bac. Il vit actuellement à Genève.

Ingénieur en génie atomique, il a enseigné à l’École polytechnique fédérale de Lausanne où il a créé la fondation Arditi (qui attribue une quinzaine de prix annuels).

Il a également crée la Fondation « Les Instruments de la Paix-Genève », qui favorise l’éducation musicale à des enfants de Palestine et d’Israël.

Chez Actes Sud, il est l’auteur de « Dernière lettre à Théo » (2005), « La Pension Marguerite » (2006 et Babel n° 823), « L’Imprévisible » (2006 et Babel n° 910), « Victoria-Hall » (Babel n° 726) et « La Fille des Louganis » (2007 et Babel n° 967). Dans la plupart de ses œuvres il traite de la difficulté de la filiation, de la solitude et de l’exil.

Il tient chaque lundi la chronique de la dernière page du journal La Croix.

S’inscrire

Information d’inscription